La constipation occasionnelle est-elle normale ?

Science
  • Simon Spichak, M.Sc.

Cet article est commandité par Lax-A dayMD, une marque déposée appartenant à Norwell Santé Grand Public Inc.

C'est encore une de ces journées. Vous avez ressenti une douleur abdominale persistante toute la matinée, et vous vous dirigez à nouveau vers la salle de toilette. Entre les poussées de douleur et les efforts, vous commencez à vous inquiéter.

Vous sortez votre téléphone intelligent et commencez à rechercher les symptômes de ce que vous ressentez. En lisant certains des résultats de la première page, il est facile de se sentir dépassé, confus ou inquiet. Cette constipation occasionnelle est-elle normale ?

Selon une étude récente publiée dans le journal « Gastroenterology », plus d'un Canadien sur quatre souffre de constipation occasionnelle[1]. Heureusement, il est également rare que les symptômes de la constipation soient le signe d'une affection grave[2].

Qu’est-ce que la constipation ?

La constipation est le symptôme gastro-intestinal le plus fréquent discuté par les patients avec leur médecin[3]. Elle se produit lorsque vos selles deviennent trop sèches ou trop dures pour être évacuées facilement. Elle vous oblige à faire des efforts pour déféquer, et à évacuer ces petites selles dures. Même après avoir évacué ces selles, vous pouvez avoir l'impression que votre rectum n'est pas complètement vide.

Les autres signes et symptômes de la constipation sont les suivants :

  • Douleur abdominale
  • Selles difficiles et douloureuses
  • Fréquence moindre des selles (par rapport à la normale)
  • Ballonnement

Causes de la constipation occasionnelle

A quelle fréquence évacuez-vous vos selles? Pour plusieurs d'entre nous, notre tube digestif suit un calendrier régulier d'évacuation des selles. Cela peut représenter jusqu'à 3 selles par jour ou aussi peu que 3 selles par semaine[4]. Si ce calendrier délicat est perturbé, cela peut entraîner des symptômes gastro-intestinaux et la constipation.

De nombreux facteurs peuvent contribuer aux perturbations gastro-intestinales.

  • Modification de la diète : Vous avez déjà entendu le dicton selon lequel vous êtes ce que vous mangez? Si vous souffrez de constipation, vous pouvez peut-être associer ces symptômes à des changements dans votre alimentation. La consommation d'aliments très sucrés ou très salés est directement associée aux symptômes de constipation[5]. Il se peut aussi que vous ayez adopté un nouveau régime alimentaire ou même un jeûne intermittent et que vous ne consommiez pas assez de fibres.
  • Nuits blanches : Il existe un lien reconnu entre l'insomnie et la constipation[6]. Si votre horaire de sommeil est perturbé, cela affecte également le rythme du système gastro-intestinal.
  • Manque d'eau : Si vous ne buvez pas d'eau, il devient plus facile pour les déchets de rester coincés dans le côlon et de devenir plus secs et plus durs. Si vous vous privez d'eau, vous risquez davantage de rencontrer des difficultés à évacuer vos selles.

Docteur Sitash Rao, gastro-entérologue et chercheur à l'Université d’Augusta, a déclaré à la Fondation canadienne pour la promotion de la santé digestive que la constipation peut également survenir lors d'autres changements de vie, notamment un nouvel horaire de travail, le stress, les nouveaux médicaments, les problèmes émotionnels et même le stress d'un nouvel emploi.

La constipation devient plus fréquente avec l'âge

Près d'un adulte sur trois âgé de plus de 60 ans souffre de constipation occasionnelle[2]. La constipation peut également être un symptôme d'autres troubles liés à l'âge qui affectent le système nerveux ou d'autres parties du corps, notamment la maladie de Parkinson et le diabète sucré[2].

Quand devrais-je consulter un médecin ?

Selon les critères de ROME IV[7], la constipation fonctionnelle peut être diagnostiquée si deux ou plusieurs des symptômes suivants se manifestent :

  1. Effort pendant plus de 1/4 (25 %) des défécations.
  2. Selles grumeleuses ou dures plus de 1/4 (25 %) des défécations.
  3. Sensation d'évacuation incomplète plus de 1/4 (25 %) des défécations.
  4. Sensation d'obstruction ou blocage plus de 1/4 (25 %) des défécations.
  5. Manœuvres manuelles pour faciliter plus de 1/4 (25 %) des défécations (par exemple, évacuation digitale, soutien du plancher pelvien).
  6. Moins de trois selles par semaine.
  7. Les selles molles sont rarement présentes sans l'utilisation de laxatifs.
  8. Critères insuffisants pour le syndrome du côlon irritable.

Même si la constipation n'est pas toujours une source d'inquiétude, il existe certains cas, selon le docteur Rao, où il y a peut-être lieu d'en discuter avec votre médecin :

  • Les laxatifs en vente libre et les fibres constituent la meilleure ligne de traitement, mais s'ils ne sont pas efficaces après trois ou quatre semaines de traitement, il y a lieu de s'inquiéter.
  • Si un patient a plus de 50 ans, qu'il souffre de constipation pour la première fois et qu'il n'a jamais subi de coloscopie, c'est une autre cause d'inquiétude, selon le docteur Rao.
  • La constipation s'accompagne de signes inquiétants, notamment : « douleurs nocturnes, saignements, crampes, perte de poids, anémie. »
  • Constipation occasionnelle qui se répète toutes les quelques semaines ou mois.

Traiter la constipation avec des laxatifs

Il existe de nombreux laxatifs en comprimés et poudres en vente libre que vous pouvez prendre jusqu'à ce que la constipation soit résolue. Même si les laxatifs sont sûrs pour traiter la constipation, certains auront des effets secondaires en fonction de leur mécanisme de fonctionnement[8].

  • Laxatifs stimulants (par ex. Lax-A SennaMD*) : Tout comme la caféine donne au cerveau un coup de fouet parfois nécessaire, ces laxatifs aident à stimuler les muscles de l'intestin pour faire passer les déchets dans l'intestin. Pour les épisodes douloureux de constipation, ces comprimés agissent en six heures à peine. Les ingrédients principaux de ces produits sont les sennosides et le bisacodyl.
  • Osmotiques (par ex. Lax-A DayMD*) : Ces laxatifs agissent en humidifiant le côlon, de sorte que lorsque les muscles de l'intestin poussent les selles, celles-ci glissent plus facilement. L'ingrédient médicinal, le polyéthylène glycol, lubrifie l'intestin mais met deux à quatre jours pour agir.
  • Laxatifs formateurs de volume (par ex. Lax-A FibreMD*) : Souvent vendus sous forme de poudre à mélanger dans un verre d'eau, ces produits ajoutent du volume aux selles, ce qui les rend plus molles et plus faciles à évacuer. Ils peuvent prendre jusqu'à trois jours pour agir et leurs ingrédients principaux sont le psyllium et l'inuline.
  • Les amollisseurs de selles : Ces laxatifs ramollissent les selles en leur faisant absorber plus d'humidité. Au lieu d'être dures et de ressembler à des boulettes, les selles deviennent plus molles, ce qui les rend plus faciles à expulser. Ils peuvent prendre un à deux jours pour commencer à agir. Vérifiez sur l'étiquette la présence de docusate de sodium et de docusate de calcium.

Veillez à suivre toutes les instructions figurant sur les étiquettes, en particulier pour les laxatifs en poudre qui doivent être mélangés à un verre d'eau ou de jus.

Conclusion

La constipation occasionnelle peut être douloureuse, gênante et inconfortable, mais il s'agit d'une affection courante. Elle se produit lors de changements dans votre routine quotidienne. Il peut s'agir d'un nouveau régime alimentaire, d'un changement d'horaire de travail, d'insomnie, de stress au travail ou de nouveaux médicaments.

Bien que la plupart des problèmes de constipation ne soient pas inquiétants, il existe certains cas où vous devriez consulter un médecin. Si les traitements ne fonctionnent pas après quelques semaines ou si des symptômes préoccupants accompagnent vos selles, vous devez prendre rendez-vous.

Heureusement, la constipation occasionnelle se traite facilement avec des laxatifs et des fibres en vente libre, en même temps que tenter de régler les problèmes qui ont pu causer la constipation en premier lieu.

Ces produits peuvent ne pas vous convenir. Lisez toujours et suivez les indications de l’étiquette.

Lax-A DayMD, Lax-A FibreMD and Lax-A SennaMD are registered trademarks owned by Norwell Consumer Healthcare Inc.

References

  1. Palsson OS, Whitehead W, Törnblom H, Sperber AD, Simren M. Prevalence of rome IV functional bowel disorders among adults in the United States, Canada, and the United Kingdom. Gastroenterology. 2020;158(5). doi:10.1053/j.gastro.2019.12.021
  2. American Gastroenterological Association, Bharucha AE, Dorn SD, Lembo A, Pressman A. American Gastroenterological Association medical position statement on constipation. Gastroenterology. 2013;144(1):211–217
  3. Constipation and defecation problems. American College of Gastroenterology. (2021, October 13). Retrieved June 15, 2022, from
    https://gi.org/topics/constipation-and-defection-problems/
  4. Mitsuhashi, S., Ballou, S., Jiang, Z. G., Hirsch, W., Nee, J., Iturrino, J., ... & Lembo, A. (2018). Characterizing normal bowel frequency and consistency in a representative sample of adults in the United States (NHANES). Official journal of the American College of Gastroenterology| ACG, 113(1), 115-123.
  5. Rollet M, Bohn T, Vahid F, On Behalf Of The Oriscav Working Group. Association between Dietary Factors and Constipation in Adults Living in Luxembourg and Taking Part in the ORISCAV-LUX 2 Survey. Nutrients. 2021;14(1):122. Published 2021 Dec 28. doi:10.3390/nu14010122
  6. Yun B-Y, Sim J, Yoon J-H, Kim S-K. Association between insomnia and constipation: A multicenter three-year cross-sectional study using shift workers' health check-up Data. Safety and Health at Work. 2022;13(2):240-247. doi:10.1016/j.shaw.2022.01.001
  7. Rome IV criteria. Rome Foundation. https://theromefoundation.org/rome-iv/rome-iv-criteria/. Published October 19, 2020. Accessed June 16, 2022.
  8. Mayo Foundation for Medical Education and Research. (2022, March 3). Over-the-counter laxatives for constipation: Use with caution. Mayo Clinic. Retrieved June 2, 2022, from
    https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/constipation/in-depth/laxatives/art-20045906
  9. Government of Canada, H. C. (2016, April 13). Drug details - drug and health product register. Drug Details –Drug and Health Product Register. Retrieved June 2, 2022, from
    https://hpr-rps.hres.ca/details.php?drugproductid=580&query=calcium&wbdisable=true